Banière accueil
Accueil > Culture > Cinéma / Audiovisuel > Cinéma Sans Frontières > Vendredi 22 avril 2011 - WINTER’S BONE

Cinéma Sans Frontières

Vendredi 22 avril 2011 - WINTER’S BONE

Publié le mardi 12 avril 2011

20h30 Cinéma Mercury - 16 place Garibaldi - Nice

Film de Debra Granik

USA - 2010 - 1h40 - vostf

Ree Dolly a 17 ans. Elle vit seule dans la forêt des Ozarks avec son frère et sa soeur dont elle s’occupe. Quand son père sort de prison et disparaît sans laisser de traces, elle n’a pas d’autre choix que de se lancer à sa recherche sous peine de perdre la maison familiale, utilisée comme caution. Ree va alors se heurter au silence de ceux qui peuplent ces forêts du Missouri. Mais elle n’a qu’une idée en tête : sauver sa famille. A tout prix.

Le film Winter’s Bone a été présenté en compétition au Festival du Film de Sundance en 2010 où il a remporté le Grand Prix du Jury ainsi que le Prix du Meilleur Scénario. Il a également reçu deux prix au Festival de Berlin la même année.

La réalisatrice Debra Granik réalise avec Winter’s Bone son deuxième long métrage. Elle a réalisé un court-métrage intitulé Snake Feed (1997) avant de réaliser son premier long métrage, Down to the Bone en 2004. Winter’s Bone est adapté du roman éponyme de l’américain Daniel Woodrell. Afin de respecter le livre original et son auteur, le tournage a eu lieu dans le Missouri, l’État dans lequel se déroule l’aventure de Ree dans le roman.

Jennifer Lawrence a été élue par le New York Times comme l’une des "50 personnes à suivre" en 2010 grâce à son rôle dans le film de Guillermo Arriaga, Loin de la terre brûlée, pour lequel elle a reçu le prix Marcello Mastroianni du Meilleur Espoir au 65ème Festival de Venise.
C’est pourtant en 2011 qu’elle a une grosse actualité puisque outre Winter’s Bone, on la retrouve cette année-là dans The Beaver aux côtés de Mel Gibson et Jodie Foster (réalisatrice du film), et qu’elle est la mutante Mystique, une des nouvelles recrues de X-Men : First Class, cinquième épisode de la saga. Dans le rôle de Teardrop, on retrouve dans le film l’acteur John Hawkes qui était pendant les trois saisons de Deadwood Sol Star, l’ami du shérif Seth Bullock. Après l’arrêt de la série, il fait une autre incursion sur le petit écran en participant à la sixième saison de Lost dans laquelle il campe "Lennon", un sosie du chanteur John Lennon. Mais il ne délaisse pas pour autant le cinéma puisqu’il a joué dans les films En Pleine Tempête, Identity, Miami vice ou encore American Gangster. Garret Dillahunt joue dans le film le shérif Baskin. S’il ne vous est pas inconnu, c’est qu’il a joué des seconds rôles dans de nombreuses productions ambitieuses de ces dernières années ; L’ Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford de Andrew Dominik, No Country for Old Men de Joel et Ethan Coen ou encore La Route de John Hillcoat. Il est par ailleurs apparu dans des séries télévisées comme Urgences, Damages ou encore Deadwood (où il faisait déjà face à John Hawkes) dans lequel il jouait deux personnages différents (après avoir été Jack McCall, le meurtier de Wild Bill Hickok dans la première saison, il apparait en effet dans la deuxième dans le rôle d’un autre personnage).

La réalisatrice Debra Granik a choisi de tourner dans les propriétés d’habitants locaux du Missouri aux États-Unis. Et pour être certaine de ne pas les prendre au dépourvu pendant le tournage, elle leur a demandé de lire le livre dont le film est adapté, avant d’accepter de prendre part au projet. Bien avant le début du tournage, l’équipe a été à la rencontre des chanteurs, des conteurs, des spécialistes du folklore et de divers experts dans la culture d’hier et d’aujourd’hui des Ozarks. L’actrice principale Jennifer Lawrence a travaillé pour accroitre sa connaissance de la chasse, de la coupe du bois et d’autres compétences qu’elle voulait avoir pour le tournage.

Le film Winter’s Bone a été tourné avec la caméra RED. Cette caméra a été conçue par la société RED Digital Cinema Camera Company, fondée par le businessman Jim Jannard. C’est une caméra numérique 4K, c’est-à-dire dont le nombre de pixels est très proche de la qualité du film, et sur laquelle ont peut adapter des objectifs 35 mm. Ainsi, tout en donnant la liberté d’une caméra numérique, elle offre une image qui rappelle celle de la pellicule. Pour Debra Granik, c’est "l’avancée démocratique qu’on attendait pour la prise de vues, comme Final Cut Pro l’a été pour le montage". Des films comme Che de Steven Soderbergh, District 9 de Neill Blomkamp, ou The Social Network de David Fincher ont été tournés avec cette caméra.
 


Présentation du film et animation du débat avec le public : Philippe SERVE.

Merci de continuer à arriver suffisamment à l’avance pour être dans votre fauteuil à 20h 30 précises.

N’oubliez pas la règle d’or de CSF aux débats :
La parole est à vous !

Entrée : 7,50 € (non adhérents), 5 € (adhérents, chômeurs).

Adhésion : 20 € pour un an (365 jours) - 15 € pour les étudiants. Donne droit au tarif réduit à toutes les manifestations de CSF, ainsi qu’à toutes les séances du Mercury (hors CSF) et à l’accès (gratuit) au CinémAtelier.
Toutes les informations sur le fonctionnement de votre ciné-club :
http://cinemasansfrontieres.free.fr
Contact mail CSF : cinemasansfrontieres@free.fr
Contact téléphonique CSF : 04 93 52 31 29 / 06 64 88 58 15
Contact téléphonique Mercury : 08 92 68 81 06 / 04 93 55 37 81.