Banière accueil
Accueil > Culture > Cinéma / Audiovisuel > Cinéma Sans Frontières > Vendredi 2 DÉCEMBRE 2011 - LA MOSQUITERA

Cinéma Sans Frontières

Vendredi 2 DÉCEMBRE 2011 - LA MOSQUITERA

Publié le lundi 28 novembre 2011

20h30 Cinéma Mercury - 16 place Garibaldi - Nice

Film de Agusti Vila

Espagne - 2011 - 1h35 - vostf

Une famille aisée, citadine, vit coincée dans le petit monde qu’elle s’est construit. Chacun de ses membres lutte de son côté pour sauver désespérément ce qui peut l’être. Lluís traverse l’adolescence sous les feux croisés de ses parents, couple quadragénaire en crise. Tous contiennent leurs sentiments et tentent de retarder le conflit. Mais ce n’est qu’une question de temps…

La Mosquitera a reçu le Globe de Cristal lors du Festival international du film de Karlovy Vary et l’Antigone d’Or au 32ème Cinemed de Montpellier en 2010. De son côté, Emma Suárez a été nommée meilleure actrice au Festival international du film de Valladolid et a été citée au Goya de la meilleure actrice.

Né en 1961 à Barcelone, Agustí Vila devient réalisateur pour la télévision catalane (TV3) après avoir obtenu un diplôme de philologie espagnole à l’Université de Barcelone. Il a réalisé le court métrage Ábreme la puerta, et a écrit la pièce de théâtre La Ventana Cerrada avant de réaliser La Mosquitera.

Agustí Vila revient sur ses intentions : "J’ai voulu faire La Mosquitera dans un ton apparemment mineur, comme le suggère le titre. Les personnages du film ne craignent qu’une seule chose : les moustiques. Ils pensent qu’en endiguant au fur et à mesure la fuite quotidienne de la vie, ils trouveront le bonheur. Pour eux, la vie est comme un ruisseau qui s’écoule, et le bonheur consiste à construire un barrage sur ce ruisseau. Mais ce bonheur est comme l’eau stagnante : il pourrit. Et les moustiques, alors, peuvent être aussi féroces que des loups." Selon le réalisateur, La Mosquitera "est un mélange de mélodrame social et de comédie. Le film parle d’une famille citadine, aisée, dont les membres sont victimes d’un obscur sentiment de culpabilité : la mère envers son fils, le père envers la femme de ménage, et le fils envers toute forme de vie, en particulier ses chats et chiens. Ils mènent tous un combat de tous les jours, une lutte désespérée pour tenir la bride à des sentiments qu’ils ne contrôlent pas. Ils se sentent perpétuellement en danger, craignant sans cesse d’outrepasser des limites, et c’est pour cela qu’ils tentent de mettre un nom sur ce qu’ils ne connaissent pas. Ils vivent une vie construite sur mesure, bornée. Ils ont transformé la ligne invisible qui sépare le bien du mal en un mur...Cette obsession à mesurer ses actes provoque une succession de malentendus dans toutes leurs relations. Des malentendus obstinés qui provoquent la confusion, des situations comiques et tragiques à la fois. Le film est une comédie sur l’impossibilité de la tragédie."

Comme La Mosquitera se déroule à Barcelone, les dialogues du film ont été écrits en castillan (langue officielle de l’Espagne) et en catalan. Originaire de Madrid, Emma Suárez a dû apprendre le Catalan pour le film.


Présentation du film et animation du débat avec le public : Josiane SCOLERI

Merci de continuer à arriver suffisamment à l’avance pour être dans votre fauteuil à 20h 30 précises.

N’oubliez pas la règle d’or de CSF aux débats :
La parole est à vous !

Entrée : 7,50 € (non adhérents), 5 € (adhérents, chômeurs).

Adhésion : 20 € - 15 € pour les étudiants. Donne droit au tarif réduit à toutes les manifestations de CSF, ainsi qu’à toutes les séances du Mercury (hors CSF) et à l’accès (gratuit) au CinémAtelier.
Toutes les informations sur le fonctionnement de votre ciné-club :
http://cinemasansfrontieres.free.fr
Contact mail CSF : cinemasansfrontieres@free.fr
Contact téléphonique CSF : 04 93 52 31 29 / 06 64 88 58 15
Contact téléphonique Mercury : 08 92 68 81 06 / 04 93 55 37 81