Banière accueil
Accueil > Culture > Cinéma / Audiovisuel > Cinéma Sans Frontières > VENDREDI 07 DÉCEMBRE 2012 - 2/DUO

Cinéma Sans Frontières

VENDREDI 07 DÉCEMBRE 2012 - 2/DUO

Publié le vendredi 23 novembre 2012

20h30 Cinéma Mercury - 16 place Garibaldi - Nice

Film de Nobuhiro Suwa

Japon - 1997 - 1h30 - vostf

Yu, vendeuse dans une petite boutique, habite avec Kei, un acteur fauché qui vit à ses crochets. Un jour, Kei propose à Yu de l’épouser. Cette demande inattendue perturbe l’équilibre du couple...

2/Duo est le premier film de Nobuhiro Suwa, réalisé après 15 ans au poste d’assistant réalisateur. Ce film est resté inédit en France pendant de longues années.

Au départ, le réalisateur n’avait pas prévu de tourner son film sans scénario. Ce choix s’est imposé à lui après plusieurs réécritures du script initial : "Environ deux semaines avant le début du tournage, j’ai repris la huitième version pour lui donner une forme qui serait fidèle à mon idée de départ : dix pages fragmentaires", explique Nobuhiro Suwa. Celui-ci a fait le choix de tourner 2/Duo avec une certaine liberté, en recherchant toujours une grande spontanéité de la part des acteurs comme de l’équipe technique : "Chaque prise a été jouée comme une expérience unique", explique le cinéaste. De plus, le tournage du film a été rapide puisqu’il n’a duré que 13 jours et il a été effectué avec un seul objectif de caméra, pour gagner un maximum de temps. En revanche, deux mois ont été nécessaires à Nobuhiro Suwa pour monter le film. Le début du travail a en effet été laborieux, le premier montage de quatre heures ne convenant pas au cinéaste : "(...) nous perdions l’atmosphère que la caméra de Masaki Tamura avait capturée. Nous avons retravaillé en essayant de ne pas détruire la temporalité des plans", explique le réalisateur.

Le titre 2/Duo désigne les deux personnages principaux du film, mais aussi d’autres éléments : "(...) mon intention était plutôt de signifier avec ce chiffre 2, les diverses oppositions, les duplicités qui existent dans ce film entre documentaire et fiction, abstrait et figuratif, homme et femme…, parce que je pense que le cinéma est toujours dans l’entre-deux de choses incompatibles. Dans mes films, je cherche à montrer ce qui se trouve dans cet entre-deux. Les acteurs sont les auteurs de l’intégralité des dialogues. L’équipe technique s’est très bien adaptée à la spontanéité du tournage. Plutôt qu’un film basé sur l’improvisation des acteurs, c’est le tournage lui-même qui était une forme d’improvisation unique" , explique Nobuhiro Suwa.


Présentation du film et animation des débats avec le public : Bruno Precioso

Merci de continuer à arriver suffisamment à l’avance pour être dans votre fauteuil à 20h 30 précises.

N’oubliez pas la règle d’or de CSF aux débats :
La parole est à vous !

Entrée : 7,50 € (non adhérents), 5 € (adhérents CSF et toute personne bénéficiant d’une réduction au Mercury).

Adhésion : 15 €. Donne droit au tarif réduit à toutes les manifestations de CSF, ainsi qu’à toutes les séances du Mercury (hors CSF) et à l’accès (gratuit) au CinémAtelier. Désormais le CinémAtelier sera ouvert aux non-adhérents, qui devront s’acquitter d’un droit d’entrée de 5 €.
Toutes les informations sur le fonctionnement de votre ciné-club :
http://cinemasansfrontieres.free.fr
Contact mail CSF : cinemasansfrontieres@hotmail.fr
Contact téléphonique CSF : 06 27 19 29 72/04 93 26 54 46
Contact téléphonique Mercury : 08 92 68 81 06 / 04 93 55 37 81