Banière accueil
Accueil > Culture > Spectacle vivant / Théâtre > Théâtre de la Cité > Un Jean de Lafontaine coquin au Théâtre de la Cité de Nice

Théâtre de la Cité

Un Jean de Lafontaine coquin au Théâtre de la Cité de Nice

Publié le mercredi 14 novembre 2012

C’est avec une grande fierté , beaucoup d’humilité aussi devant cet immense acteur, que le Théâtre de la Cité accueille Jean-Claude Drouot pour deux représentations exceptionnelles de son spectacle "Jean de Lafontaine, homme libre et libertin".

"Je suis chose légère et vole à tout sujet ;
je vais de fleur en fleur, et d’objet en objet ;
un vain bruit et l’amour ont partagé mes ans".
Jean de Lafontaine

Rencontré lors du festival d’Avignon, rien n’était gagné au vu de son agenda surbooké ! Et pourtant, c’est avec une très grande gentillesse beaucoup d’écoute que Jean Claude Drouot a tenu à participer par sa venue à l’aventure du nouveau Théâtre de la Cité.

Dans ce "seul en scène" où l’acteur donne la pleine mesure de son talent, Jean Claude Drouot campe avec délice le célèbre fabuliste et interprète ses contes licencieux avec délicatesse.

Connu pour ses légendaires fables, Jean de La Fontaine avait aussi une certaine audace, plus coquine, dans l’écriture de ses contes. Outre son ironie et sa finesse dans son bestiaire de l’humanité, le fabuliste a manié la langue française dans des contes libertins, à l’époque censurés. Jean-Claude Drouot met tout son talent à leur service et nous fait découvrir des écrits qui relèguent parfois le plus entreprenant des dévergondages au rang d’un innocent badinage. Voilà une pièce à la musicalité ironique et mélancolique, qui va tinter aux oreilles des plus ingénus… et des plus goguenards aussi.

"Musicalité, finesse, ironie et mélancolie de Jean de La Fontaine auquel l’audace gaillarde de ses contes a curieusement valu la relégation à l’index, la punition heureusement provisoire de l’Enfer des Classiques. Sans illusion excessive sur le bestiaire de l’humanité, notre fabuliste, maître unique et malicieux de notre langue, se régalait aussi de charmantes récréations d’alcôves, complice de nos ébats les moins avouables. Rendons toute sa liberté au merle moqueur". Jean- Claude Drouot

Samedi 17 novembre à 21h
Dimanche 18 novembre à 15h
LA FONTAINE, HOMME LIBRE ET LIBERTIN
De et par Jean-Claude Drouot

Théâtre de la Cité
3, Rue Paganini 06000 Nice

Tél. : 04 93 16 82 69
Web : www.theatredelacite.fr
Courriel : infos@theatredelacite.fr


Jean-Claude Drouot

Il faudrait bien sûr plusieurs pages pour faire la biographie d’un si grand homme de théâtre de cinéma et de télévision. Voici néanmoins quelques éléments marquants de sa carrière.

Jean-Claude Drouot est un acteur belge né à Lessines le 17 décembre 1938. Formé au Jeune Théâtre de l’ULB, il suit les cours Charles Dullin. Dès 1962, il interprète les tragédies classiques et les grandes œuvres de Molière.

De 1963 à 1966 il interprète le rôle de Thierry la Fronde dans ce feuilleton créé par Jean-Claude Deret pour la télévision. De 1984 à 1986, il dirige le Centre dramatique national de Reims et, de 1985 à 1990 le Théâtre national de Belgique.

Membre de la Comédie-Française de 1999 à 2001, il fit ses premiers pas au cinéma dans Les ruses du diable de Paul Vecchiali (1965). Il est également directeur artistique de la "Compagnie Jean-Claude Drouot" et metteur en scène de nombreuses pièces de théâtre notamment en en co-production avec le "Théâtre Régional des Pays de la Loire".