Banière accueil
Accueil > Culture > Promotion et soutien des artistes > Rosalinde Rancher Créativité 2000 > Rôle que joue le questionnement chez les concepteurs

Rosalinde Rancher Créativité 2000

Rôle que joue le questionnement chez les concepteurs

Publié le lundi 28 novembre 2011

Samedi 3 décembre 2011 à 15 heures aura lieu à Nice la réunion mensuelle des membres et des sympathisants de l’association "Rosalinde Rancher Créativité 2000" en vue d’apporter des réponses à la question suivante : " Comment définir, en fonction des différentes formes de créativité, le rôle que joue le questionnement chez les concepteurs ?"

Cette rencontre est la première qui suit la décision de l’assemblée générale extraordinaire du 19 novembre d’étendre l’objet de l’association puisqu’il s’agit désormais de se constituer en laboratoire d’idées autour de la créativité sous toutes ses formes et de susciter, encourager, faire connaître toute initiative relative à ce domaine.

Dans ce contexte, le thème sur le questionnement qui nous est proposé est tout à fait essentiel avec, cependant, le terme de "concepteur" qui est employé à la place de "créateur". Ils ne sont pas complètement équivalents : "créateur" semble plus général, plus populaire avec une image plus pratique tandis que "concepteur" est utilisé plus en amont de la création en appuyant sur le caractère d’expertise du sujet en cause.

Alors qu’il ne semble pas facile de cerner l’intensité de l’usage du questionnement par les créateurs dans le cadre de leur activité, pour les concepteurs grâce à l’approfondissement scientifique effectué par des ingénieurs, on touche plus facilement du doigt l’ensemble de la problématique en jeu. Cela tient au fait que la conception de produit désigne en réalité ici un ensemble d’efforts collectifs destinés à créer des objets, des équipements, des techniques et même des systèmes sociaux qui soient à la fois inédits et conformes aux valeurs ou aux désirs de l’époque : en résumé, l’aspect économico-social de la démarche impose une clarté dans le langage que des chercheurs ont déchiffrés.

Nous faisons donc, le pari qu’en apprenant comment fonctionne le monde industriel où la conception de produit consiste à inventer, développer et commercialiser sur un marché un produit ou un service nouveau, nous pourrons saisir finalement l’ensemble du processus de questionnement qui se trouve convoqué dans la créativité.

Comme c’est "l’innovation de rupture" qui nous intéresse, nous ferons appel pour y voir plus clair à la démarche de la théorie C-K (concept-knowledge theory) élaborée par Armand Hatchuel, professeur à l’école-des Mines ParisTech et co-président du groupe Design Theory de la Design Society. Elle conduit à une méthode, KCP (connaissance, concept, prototype) qui questionne d’abord des connaissances auxquelles on n’aurait d’abord pas spontanément pensé. Ensuite, il faut questionner, dans la phase concept, les règles industrielles de formation des notions communes afin de déplacer l’identité des objets.

Aurons-nous alors répondu à la question posée ? Les participants à cette rencontre formuleront leur verdict !

Robert Brugerolles Président de l’association

Pour des compléments sur la théorie C-K de la conception :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Conception_de_produit

et aussi, par exemple :

http://blog.usinenouvelle.com/innovation/management/peut-on-modeliser-l%E2%80%99innovation/

ainsi que :

http://www.industrie.com/it/une-chaire-pour-la-conception-innovante.7723

Pour une réflexion autour de la créativité :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9ativit%C3%A9

Pour toutes les rencontres des Rosalindes :

http://www.creativite2000.com/rencontres.htm

et

http://associations.nice.fr/spip.php?page=recherche&lang=fr&recherche=Rosalinde+rancher

Les meilleurs échanges de cette réunion feront l’objet d’un reportage dans le numéro 5 du bulletin trimestriel de l’association

"Lou Rosalain"

http://www.creativite2000.com/rosalain.htm

La réunion se tiendra à Nice au domicile de Bernadette Mistral le

samedi 3 décembre 2011 à 15 heures.

Pour tout renseignement sur cette rencontre téléphoner au : 04 83 50 51 91.

ou envoyer un message à

robertbaiedenice@yahoo.fr