Banière accueil

Association des victimes du nucléaire des alpes maritimes AVN 06

Notre réunion du Mercredi 25 Mars à Nice

Publié le mardi 31 mars 2015

Celle-ci était importante ,car elle nous permettait d’informer également les personnes ,désirant se familiariser avec un domaine peu connu ,car passé sous silence pendant près d’un demi siècle par l’état. Pour cela l’accès était libre ,et les films projetés concernant le Sahara , posait bien "les problèmes".

Un point assez précis ,a été effectué ,sur les "dernières avancées"apportées à la Loi Morin. Nous ne savons pas encore ,quel sera le résultat de ces "adaptations" ,mais il est clair que la plupart d’entre-nous , pensent que le plus important ,aurait été de voir supprimer l’article 4-2.

Beaucoup de travail de contact ,d’investigations ont été menés par notre association. C’est ainsi ,que nous avons cherché à nouer des liens avec nos homologues des autres pays ,ayant développés de l’armement nucléaire. Et bien ,imaginez-vous qu’il en est de même que pour nous, sauf pour quelques pays.

Bien sur , et ce n’est pas un secret ,les premiers à avoir été concernés sont les "Américains" avec les essais pratiqués chez eux dans l’Etat du Nevada. Après un combat important des reconnaissances ont été effectuées par l’Etat ,mais celles-ci sont réservées à ceux d’entre-eux ,qui ont servi pendant les hostilités (2 ème guerre mondiale). Cependant des essais atmosphériques eurent lieu plus tard aux Iles Marshall occupées par l’armée Américaine ( suite au conflit).Plus tard ces Iles devant devenir indépendantes ,les USA ont eu l’obligation de remettre les sites en l’état.L’atoll d’Enewetak, reçu donc au total 4000 "Engeneers"(chez-nous "sapeurs du génie") ,chargés de ce travail (en plusieurs contingents).Leurs survivants ,n’ont droit à aucune reconnaissance,car ils n’ont pas entendus "les balles siffler au dessus de leurs têtes".

Les Britanniques eux ,ont mis au point les "bombes du Commonwealth" et donc à ce titre tous les pays membres de cette communauté ,ont fourni des contingents pour cela. A force de ne rien voir venir , des associations se sont formées et finalement 2 pays du Commonwealth ont pris à leur charge des indemnités pour leurs "vétérans nucléaires"(avec décoration).Il s’agît du Canada ,et plus récemment des "Iles Fidjis". Pour les autres (Australie ,Nouvelle-Zélande ,Grande-Bretagne etc ..) rien à l’horizon.

Le cas "Français" est très différent et bien sur ,il faut revenir un peu en arrière pour comprendre (un peu).Ce que je vais résumer est extrait de la"genèse de l’armement nucléaire Français " publié par le "Service historique de la Défense". Après la guerre ,le Général De Gaulle créa le CEA . Le Professeur Joliot Curie ,en fut le Directeur.Le CEA ,devait s’occuper du nucléaire civil et militaire. Son Directeur (membre du Parti Communiste ,il avait été résistant dans une organisation communiste,et déporté) était farouchement opposé à la mise au point d’armement nucléaire. Evidemment ,l’URSS commençait à s’armer.(les habitants du Kazakhstan peuvent en témoigner). La conséquence : un accord Américano-Britannique décida qu’en aucun cas ,il ne fallait aider la France à se doter de ces armes.La voie était tracée : nous devions tout faire tous seuls.

Simultanément ,notre pays était engagé dans des opérations de maintien de l’ordre en Indochine.Le Général De Gaulle n’étant plus chef du gouvernement (nous étions sous la 4 ème République-le Président n’avait aucun pouvoir),c’est Monsieur Mendès France (SFIO),qui étant Président (du conseil des ministres) ordonna par un décret secret la création de l’organisme chargé des premiers travaux pour nous doter de ces armes.Il faut dire ,que cela suivi la défaite de Dien Bien Phu en "Indochine" (aujourd’hui le Vietnam).Ce décret fut ensuite complété par le Gouvernement Félix Gaillard ,qui trouva le financement du projet. Donc la décision de débuter les Essais fut prise en 1954.(même si les premiers tirs eurent lieu en 1960 au Sahara).

Mais avant cela , il y eut au niveau mondial le très important accord entre l’OMS et l’AIEA ,qui sont 2 grandes directions de l’ONU.(24 Mai 1959). Nous en avons déjà parlé ,c’est ce qui conditionne toujours l’attitude des "états" à notre égard. En effet cet accord "inféode" l’Organisation Mondiale ce la santé (OMS) à l’AIEA (qui représente le "lobby nucléaire mondial").C’est ainsi ,que il a fallut attendre 5 ans pour que les premières équipes de l’OMS ,aillent enquêter à "Tchernobyl"’. Car afin de ne pas contrarier le développement du "nucléaire",il était indispensable de cacher la vérité (la dangerosité).Cela ,le CEA le savait un "rapport " fut rédigé après enquête dans le "Névada",lequel fut gelé jusqu’en 1973 !

Vous comprendrez donc la raison d’une organisation internationale de spécialistes ,qui essaie de corriger ce défaut.( independentwho.org).Vous pouvez trouver sur cette page les "abstracts " rédigés par les experts indépendants réunis à Genève le 29 Novembre 2014.

J’ai la conviction ,que nous obtiendrons beaucoup plus facilement satisfaction si nous pouvions nous organiser en "Fédération Internationale de Vétérans du Nucléaire",et agir de concert avec les autres grandes associations internationales déjà existantes et sensibilisées à ce problème.

En attendant le film "l’Algérie ,De Gaulle et la bombe" a été sélectionné pour le festival du film pour la paix de New - York. J’espère que ces quelques lignes compléteront les connaissances que vous avez dans ce domaine.Vous pouvez partager ceci avec qui vous voulez et vous pouvez bien sur vérifier tout cela facilement.