Banière accueil
Accueil > Culture > Cinéma / Audiovisuel > Cinéma Sans Frontières > MARDI 22 MARS 2016 : TUNISIE 2045 - L’HOMME SANS PASSÉ

Cinéma Sans Frontières

MARDI 22 MARS 2016 : TUNISIE 2045 - L’HOMME SANS PASSÉ

Publié le mardi 15 mars 2016

20h30 Cinéma Mercury - 16 place Garibaldi - Nice

14ème Festival annuel : "Exils"

Tunisie 2045 :

Court métrage de Ted Hardy-Carnac

France - 2015 - 3 min.

L’homme sans passé :

Film de Aki Kaurismäki

Finlande - 2002 - 1h37

TUNISIE 2045 : Un père et sa fille cherchent refuge. Ils ont été contrains de fuir leur pays et sont devenus des migrants. Ils sont Français et demandent de l’aide à la Tunisie : nous sommes en 2045 et le futur a renversé l’histoire...

L’HOMME SANS PASSÉ : La nuit, un homme arrive à la gare d’Helsinki. Trois voyous le battent à mort. L’heure de son décès enregistrée, il quitte inexplicablement l’hôpital. Recueilli par la communauté des défavorisés, ce héros blessé et amnésique reconstruit sa vie au ban de la société et rencontre l’amour avec Irma, la blonde de l’Armée du Salut. Suite à des événements inattendus, M retrouve son identité et doit quitter ses nouveaux amis. Mais son prétendu mariage est de l’histoire ancienne. Il finit par rejoindre Irma, en musique.

"Ce film, illuminé par la tendresse et l’humour, est une parabole sur la renaissance d’une personne et la naissance d’une communauté. Plongé dans une pauvreté radicale, un homme sans passé rencontre la solidarité et se construit courageusement dans la dignité. L’esthétique d’AKi Kaurismäki fait vivre un moment de grâce." (Attendu du jury oecuménique du Festival de Cannes 2002) Mon dernier film était en noir et blanc et muet, déclarait Kaurismäki, ce qui montre clairement que je suis un homme d’affaires. Cela dit, continuer dans cette voie signifierait que mon prochain film se ferait sans images. Que resterait-il alors ? Une ombre. Donc toujours prêt à faire des compromis, j’ai décidé de faire volte-face et de réaliser un film qui abonde en dialogues et en couleurs variés...". Après le lumineux Juha, drame humaniste muet en noir et blanc, il retrouve la couleur et la parole pour signer une nouvelle oeuvre simple et touchante...Dans L’homme sans passé, la grande carcasse de Markku Peltola nous guide dans un no man’s land poétique, le pays des exclus de l’économie de marché. Sans nom donc sans identité, confronté à l’absurdité d’un système bureaucratique, il ne peut reprendre une vie sociale normale. Mais au pays des miséreux, une lueur existe : l’amour persiste...A l’instar de Charlie Chaplin, Aki Kaurismäki ne juge jamais ses personnages déshérités. Il n’établit pas de barrière sociale. Par des petites saynètes tendres et irrésistibles, il capte l’humanité de cette communauté de sans-grades, de loosers magnifiques qui ont décidé de sourire à la vie coûte que coûte. Passé maître dans l’art du contre-pied, il ne cesse de jouer avec l’attente du spectateur. Il provoque l’hilarité par de longues séquences muettes dont on attend désespérément la chute. Les dialogues sont rares mais précieux, les gags simples mais savoureux. Malgré le profond optimisme du film, Aki Kaurismäki n’abandonne pas tout discours politique. Avec le parcours de son héros, il stigmatise les dérives d’une société capitaliste qui oublie l’être humain. (Filmdeculte.com)

L’Homme sans passé est un film musical d’un genre étrange. La musique a un rôle de premier plan dans le récit en célébrant la rock’n roll attitude des déshérités mais elle participe aussi de façon sensible à la fabrique même du film en proposant des figures de liaison. Le collage musical du film assemble des vieux blues, des tubes rock et des chansons populaires finlandaises. Ces mélodies nostalgiques passent continuellement on the air quand les protagonistes écoutent chez eux le poste de radio ou le juke-box. Annikki Tähti, cette grande chanteuse venue du froid, interprète, sous les traits marqués de la directrice de l’Armée du Salut, le tango Monrepos, sur la perte partielle de la Carélie en 1945, et le vibrant Petit coeur. C’est un groupe de rock familier de Kaurismäki, Poutahaukat, qui interprète les musiciens de l’orchestre. La performance musicale de leur composition avec le charismatique Marko Haavisto au micro donne un aspect live aux fêtes des mal lotis. L’orchestre de l’armée du salut est composé d’un vrai groupe de musique : Marko Haavisto et Poutahaukat. Le chef du groupe, Marko Haavisto appartenait auparavant au groupe Badding Rockers dont certaines chansons apparaissent dans Au loin s’en vont les nuages et La Fille aux allumettes.

Avant L’Homme sans passé, Markku Peltola a joué sous la direction d’Aki Kaurismaki dans Au loin s’en vont les nuages (1996) et Juha (1999). C’est la première fois que Markku Peltola joue le rôle principal dans une fiction au cinéma. Aki Kaurismaki a tenu à souligner que la chienne qui apparaît dans le film est issue d’une illustre famille de canins comédiens. La grand-mère, Laïka, aurait joué dans La Vie de boheme, tandis que la mère, Piitu, se serait distinguée dans Juha. Pour interpréter le rôle de la directrice de l’armée du salut qui finit par accompagner un orchestre, Aki Kaurismaki a choisi une chanteuse de variété célèbre en Finlande : Annikki Tähti.

L’Homme sans passé est le septième film que Kati Outinen a tourné sous la direction d’Aki Kaurismaki après Shadows in Paradise (1986), Hamlet Goes Business (1987), La Fille aux allumettes (1990), Tiens ton foulard, Tatiana (1994), Au loin s’en vont les nuages (1996) et Juha (1998). Présenté en compétition officielle à Cannes en 2002, L’Homme sans passé a remporté le prix d’interprétation féminine, décerné à Kati Outinen, ainsi que le Grand Prix du jury.


Présentation du film et animation du débat avec le public : Guillaume Levil

Merci de continuer à arriver suffisamment à l’avance pour être dans votre fauteuil à 20h30 précises.

N’oubliez pas la règle d’or de CSF aux débats :
La parole est à vous !

Entrée : 7,50 € (non adhérents), 5 € (adhérents CSF et toute personne bénéficiant d’une réduction au Mercury).

Adhésion : 20 €. Donne droit au tarif réduit à toutes les manifestations de CSF, ainsi qu’à toutes les séances du Mercury (hors CSF) et à l’accès (gratuit) au CinémAtelier.
Toutes les informations sur le fonctionnement de votre ciné-club :
http://cinemasansfrontieres.free.fr
[https://www.facebook.com/cinemasans...]