Banière accueil
Accueil > Culture > Cinéma / Audiovisuel > Cinéma Sans Frontières > Leçons d’harmonie - Vendredi 4 avril

Cinéma Sans Frontières

Leçons d’harmonie - Vendredi 4 avril

Publié le mercredi 2 avril 2014

20h30 Cinéma Mercury - 16 place Garibaldi - Nice

Emir Baigazin

Kazakh - 2013 - 1h44 - vostf

Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement

Aslan, 13 ans, vit avec sa grand-mère dans un village au Kazakhstan. Il fréquente un collège où la corruption et la violence tranchent avec son obsession du perfectionnisme. Le jeune Bolat, chef du gang des mauvais garçons, humilie Aslan devant ses camarades de classe et extorque de l’argent à tous les adolescents. Aslan prépare une vengeance féroce et implacable.

Leçons d’harmonie est le premier long-métrage du cinéaste kazakh Emir Baigazin. Pour ce film, il a été au four et au moulin puisqu’il en est également le scénariste et le chef monteur. Il ne lui manque qu’un rôle dans sa propre fiction.

Loin de faire un film coup de poing ou propagande, le cinéaste Emir Baigazin cherche, avec Leçons d’harmonie, à questionner le darwinisme social. Plus qu’un film sur l’école ou l’éducation, il s’agit d’une mise en avant de la violence de la nature humaine, plus ou moins inconsciente.

L’idée du film est venue au réalisateur lorsqu’il se promenait tout naturellement dans la rue : "C’était inconscient, il n’y avait pas d’intention et certains détails ont évolué étape par étape plus tard. Je connais très bien le contexte du film, mais je tiens quand même à dire qu’il ne s’agit pas d’un film autobiographique. Je voulais mettre en avant un système scolaire qui évoque et reflète le système qui prévaut dans notre société, à différents niveaux. Dans le fond, Leçons d’harmonie n’est pas réellement un film sur l’école ou sur l’adolescence ; c’est un film sur un système de violence qui est inhérent à la nature humaine. Leçons d’harmonie ne raconte pas une guerre entre des personnes mais raconte la guerre intérieure qui ravage une seule et même personne. Pour chacun d’entre nous, le défi est de pardonner ou continuer à se battre.." Comme son personnage principal, le réalisateur aussi a grandi dans un petit village retiré du pays, et connaît dès lors très bien le contexte sur lequel se construit son film.

Contrairement à ce qui lui a été reproché, le film d’Emir Baigazin ne se veut pas violent. S’il s’ouvre sur le meurtre d’un mouton, c’est pour installer le contexte de survie dans lequel vit le village d’Aslan, de même que les tueries qui suivront dans le film. "Cela me semblait plus élégant ainsi. Je n’ai jamais voulu contempler la violence", conclut le cinéaste.

"Quand on me demande la raison de ce titre pour ce film, je réponds toujours que l’harmonie est un terme qui dépasse les principes manichéens de noir et blanc, de bien et de mal". Comme les cours qui sont donnés aux enfants dans le film, l’atteinte de l’harmonie va plus loin qu’un simple principe de dualité. Les faits sont pleins de paradoxes, de zones de gris, et la leçon d’harmonie consiste alors à y trouver le juste équilibre.

Leçons d’harmonie a reçu le Grand Prix du Jury lors du 26ème Festival Premiers Plans d’Angers, en janvier 2014, ainsi que l’Ours d’argent pour la Meilleure image au festival de Berlin 2013, une mention spéciale au festival de Trebica et enfin le prix d’interprétation masculine au festival d’Amiens. Il a par ailleurs été nominé et a reçu des prix à Seattle, Sao Paulo, Philadelphie, Abu Dabi, Varosvie, Gand, Tokyo, Sarajvo, San Sebastian, Busan et Nantes.


Présentation du film et animation du débat avec le public : Bruno Precioso

Merci de continuer à arriver suffisamment à l’avance pour être dans votre fauteuil à 20h30 précises.

N’oubliez pas la règle d’or de CSF aux débats :
La parole est à vous !

Entrée : 7,50 € (non adhérents), 5 € (adhérents CSF et toute personne bénéficiant d’une réduction au Mercury).

Adhésion : 20 €. Donne droit au tarif réduit à toutes les manifestations de CSF, ainsi qu’à toutes les séances du Mercury (hors CSF) et à l’accès (gratuit) au CinémAtelier. Désormais le CinémAtelier sera ouvert aux non-adhérents, qui devront s’acquitter d’un droit d’entrée de 5 €.
Toutes les informations sur le fonctionnement de votre ciné-club :
http://cinemasansfrontieres.free.fr
Contact mail CSF : cinemasansfrontieres@hotmail.fr
Contact téléphonique CSF : 06 72 36 58 57/04 93 26 54 46
Contact téléphonique Mercury : 08 92 68 81 06 / 04 93 55 81