Banière accueil
Accueil > Enseignement > Divers > Centre d’Etudes Parapsychologiques et des Phénomènes Inexpliqués (...) > Le dossier UFO / OVNI - Les ICDV / col de Vence - Le Phenix (...)

Centre d’Etudes Parapsychologiques et des Phénomènes Inexpliqués C.E.P.P.I

Le dossier UFO / OVNI - Les ICDV / col de Vence - Le Phenix Project

Publié le lundi 25 août 2014

"QUELLES SOURCES D’ENERGIE POUR DEMAIN ?" : par Serge Tinland Responsable développement département aérien d’IFAERO. Vendredi 5 septembre de 18h à 21h à la Maison des Associations, 12 ter Place Garibaldi 06300 Nice - Participation : 5€ (gratuit pour les adhérents)

CONTACTS ET ECHANGES... : Que peut-on attendre de l’espace et surtout, que peut-on apprendre du dossier technico-scientifique le plus stratégique qui soit : Le dossier OVNI (objet volant non identifié) !

LA RECHERCHE ET LA DECOUVERTE D’UNE NOUVELLE SOURCE ET FORME D’ENERGIE : Un enjeu économique stratégique pour la société marchande planétaire... Un enjeu vital pour le devenir de la société humaine et de notre planète, la Terre !

L’un des axes principaux de recherche du PP, par l’ouverture d’une ou plusieurs unités mixtes de recherche (UMR) pour tenter de découvrir certains pans de « vérité » sur le dossier OVNI, l’axe SETAV (Search for Extra-Terrestrial Artefact and Visitation ou Recherche d’Artefacts et de Sondes Extraterrestres), serait de rechercher, de découvrir, d’analyser et d’essayer de rétro-ingéniérer, pour le compte et le bien de l’humanité, les artefacts anachroniques, technologiques ou autres, potentiellement présents sur Terre : Dans le sous-sol, dans les mers et océans et au sein de l’atmosphère terrestre (sondes). Pour Phenix project, l’un des domaines les plus prometteurs en termes de découvertes pouvant venir modifier le paradigme actuel de l’humanité est celui de l’énergie.

Certains de ces lieux aux potentiels exceptionnels pour la recherche et la compréhension du sujet et dossier UFO/OVNI se trouvent parfois aux pieds de chez soi. C’est le cas du col de Vence, étudié depuis 1996 par un groupe de chercheur indépendant : les Invisibles du Col de Vence (ICDV)