Banière accueil
Accueil > Social > Enfance > Un Enfant par la Main > Le Clos de La Charité et les enfants de Bach Thong

Un Enfant par la Main

Le Clos de La Charité et les enfants de Bach Thong

Publié le mercredi 9 février 2011

Projet de lutte contre la malnutrition au Vietnam. Janvier 2011, pour la deuxième année consécutive, les moines de l’Abbaye de Lérins et les donateurs ont reçu les associations partenaires à cette belle action généreuse, de partage et de solidarité.

 

800 enfants pesés Par la création du Clos de la Charité, lancé l’an dernier, en janvier 2010, l’Abbaye de Lérins a pu aider à financer des associations caritatives et ceci en toute transparence et sans aucun bénéfice par le don de l’achat d’un pied de vigne (1000 € le pied, bulletin de souscription joint).

Cette magnifique initiative a permis l’an dernier à Un Enfant Par La Main de collecter 3000€ au profit d’un projet de lutte contre la malnutrition au Vietnam. et de faire aboutir le micro projet de Bah Thong, province montagneuse et rurale du Nord du Vietnam. Les enfants et leurs parents ont pu bénéficier d’apports nutritionnels, de soutien et d’information sur la santé.

Ces zones isolées, majoritairement peuplées de minorités ethniques, sont particulièrement défavorisées. Les séquelles de trente années de guerre ont laissé les populations en situation de sous- développement sévère. Ces populations, composées en majorité d’agriculteurs, peinent à couvrir leurs besoins alimentaires du fait des faibles rendements agricoles obtenus. Elles n’ont pas les moyens d’investir dans l’achat de semences, de bétails et de matériels agricoles ce qui limite par conséquent la production agraire et la création de richesse.

La prise en charge des soins de santé primaire reste par ailleurs insuffisante. Cela s’explique par le manque de moyens des infrastructures de santé, la faible qualité des soins et l’absence d’informations sur la santé. La méconnaissance des mères et des femmes enceintes en matière de nutrition et puériculture encourage des pratiques inadaptées. Tant de facteurs expliquent en grande partie le fait que la province affiche des taux de malnutrition très élevés et l’urgence de l’aide à apporter.

Les activités de ce projet contre la malnutrition, commencées en juillet 2010, ont déjà permis d’améliorer les connaissances et les pratiques des familles par la mise en place de 174 sessions de formation en puériculture et 116 sessions de formation en nutrition.

Le poids et la croissance des enfants sont surveillés, les compléments en vitamines et minéraux ainsi que les biscuits nutritionnels ont été distribués afin de prévenir et traiter la malnutrition des enfants bénéficiaires.

Mille mercis aux moines de Lérins, ainsi qu’aux généreux donateurs.

http://unenfantparlamain