Banière accueil
Accueil > Environnement > Association des victimes du nucléaire des alpes maritimes AVN (...) > La Flamme sous l’Arc de Triomphe le 2 Juillet à Paris

Association des victimes du nucléaire des alpes maritimes AVN 06

La Flamme sous l’Arc de Triomphe le 2 Juillet à Paris

Publié le mardi 5 juin 2012

Le 2 Juillet prochain ,à 17 h 30 ,notre Association ravivera la flamme sous l’Arc de Triomphe à Paris. Cette cérémonie est placée dans le cadre du 50 e anniversaire de Béryl,et pour cette occasion une gerbe sera déposée sur la tombe du soldat inconnu par des petits enfants de vétérans.

Ce sera là encore l’occasion de montrer notre force et notre volonté de nous inscrire dans le devoir de mémoire,c’est pourquoi il est nécessaire d’être mobilisés autour de cet évènement. Pour des raisons de sécurité et d’organisation,(coupure des Champs Elysées) merci de vous inscrire avant le 8 Juin,soit par mail à : aven@aven.org ou auprès de JF Genot au 06 68 33 96 95 (aven.idf@gmail.com ). Pour ceux qui le désirent les frais de déplacement pourrons être convertis en dons.

Béryl , l’essai nucléaire raté du 1 er Mai 1962 au Sahara.

Le 1 er Mai 1962,le tir nucléaire Béryl,censé expérimenter la première bombe pour les Mirage IV,de la "dissuasion" nucléaire de la France,faisait éclater la montagne du Hoggar saharien à In Eker sous les yeux effarés de plusieurs centaines de militaires et civils dont les deux ministres français Pierre Messmer et Gaston PaleWski. La panique incroyable qui suivit ce fiasco des experts du CEA,chargés de la mise au point des bombes se résume en quelques chiffres : le jour même ,900 militaires et civils durent être décontaminés et,comme ces mesures avaient été inefficaces,il fallut encore en décontaminer 775 ,dans les 8 jours qui suivirent ,sans compter les dizaines de militaires qui furent expédiés à l’hôpital militaire Percy ,en région parisienne ,pour des mois de soins intensifs,dans le plus grand secret,avec ,pour plusieurs ,la mort à la clé. C’était, il y a 50 ans.Il est temps que la raison d’Etat laisse la place à la vérité sur les essais nucléaires et que les victimes et leurs familles ,soient enfin reconnues et indemnisées.