Banière accueil
Accueil > Social > Solidarité > Banque Alimentaire des Alpes-Maritimes > Inauguration de l’Epicerie Solidaire Solid’ACTES

Banque Alimentaire des Alpes-Maritimes

Inauguration de l’Epicerie Solidaire Solid’ACTES

Publié le lundi 8 février 2016

La Fondation PSP ACTES, partenaire de la Banque Alimentaire inaugure sa nouvelle Épicerie Solidaire Solid’ACTES : bien plus qu’une simple boutique, c’est un lien social.

La Fondation PSP ACTES, l’un des principaux acteurs d’aide et d’insertion sociale Niçois est depuis toujours partenaire de la Banque Alimentaire.

C’est tout naturellement que nous les avons soutenus lorsqu’ils ont décidé de créer une nouvelle Épicerie Solidaire pour venir en aide aux plus déshérités. Nous étions donc aux côtés de son Président, Maître Louis Xavier Michel, du Sous-Préfet et des élus Niçois ce Jeudi 4 Février lors de l’inauguration officielle des locaux qui sont déjà ouverts depuis quelques semaines.

30 familles ont déjà été orientées vers Solid’ACTES. Les bénéficiaires qui ne payent les produits qu’à 10% de leur valeur dégagent ainsi du pouvoir d’achat pour la réalisation d’un projet : remboursement de dettes, relogement, paiement du permis de conduire …

Solid’ACTES permet de lutter différemment contre l’exclusion, de sortir de l’assistanat en valorisant la contribution financière pour rendre acteurs les bénéficiaires ; elle sensibilise à une bonne gestion budgétaire tout en permettant de soutenir les familles en difficultés financières habituellement exclues des barèmes de l’aide sociale.

L’Épicerie Solidaire est un lieu d’accueil, d’écoute et d’échanges, aidant les personnes à retrouver ou à renforcer l’estime d’elles-mêmes et l’envie de se tourner vers le monde extérieur. A travers l’aide alimentaire, c’est du soutien éducatif et budgétaire, facteurs d’insertion sociale, qui sont apportés aux familles.

Les mardis et jeudis après-midi, Sabine Suc, la coordinatrice du projet, accueille les personnes et analyse avec elles leur situation pour déterminer le montant d’achat hebdomadaire pour quatre mois, éventuellement renouvelables après un nouveau bilan.

La personne, devenue adhérente de l’épicerie, peut venir faire ses courses une fois par semaine et participer à la vie du lieu : rangement de l’espace dépôt vente, mise en rayon des denrées, participation à divers ateliers ...

Un espace « pause-café » faisant le lien entre la boutique et le dépôt-vente est également mis à la disposition des personnes afin de leur permettre de se poser et de créer du lien social.

Mais comme le dit Sabine : "l’objectif, c’est bien que les personnes bénéficiaires se réinsèrent rapidement et ne viennent pas toute leur vie, ... afin de laisser la place à d’autres"