Banière accueil

Banque Alimentaire des Alpes-Maritimes

Faire Face

Publié le samedi 26 juillet 2014

La Banque Alimentaire des Alpes Maritimes fait un point à mi année sur les besoins d’aide alimentaire, ses ramassages en grandes surfaces et sa distribution.

Les besoins alimentaires ne cessent de croître : de plus en plus de personnes sont en difficulté ; de nouvelles associations se structurent et viennent rejoindre la Banque Alimentaire pour leur venir en aide ; et nos Associations Partenaires habituelles nous demandent de plus en plus de denrées pour répondre aux besoins.

Au même moment, les aides de l’Europe et de l’État, si elles sont à peu près maintenues en valeur, tardent à arriver suite aux profonds changements d’organisation intervenus en début d’année : nous ne recevrons quasiment aucun produits de l’aide alimentaire 2014 avant mi-Septembre.

La Banque Alimentaire des Alpes Maritimes a su s’organiser pour faire face à cette situation qui aurait pu s’avérer catastrophique :

  • Grâce à nos partenaires privés et publics, nous avons pu acquérir un nouveau véhicule pour augmenter notre capacité de ramassage (un camion a même été loué pendant quelques mois en attendant l’arrivée de celui commandé).
  • Le nombre de magasins ou nous effectuons ce ramassage a plus que doublé en quelques mois, passant de 14 à 32. Même si ces nouveaux magasins (Monoprix, Super U, Grand Frais, ...) sont de taille plus petite que les hypers que nous privilégions jusqu’alors, ils nous permettent de récupérer en quantité des produits d’excellente qualité.
  • A fin Juin, nous avons récupéré et sauvé de la destruction 373 tonnes de nourriture, soit 30% de plus que ce que nous avions fait en 2012 (notre meilleure année) à la même époque.
  • Avec l’aide des Clubs Lions et Rotary, nous avons intensifié nos Collectes de Printemps qui nous ont rapporté 73 tonnes de nourriture, soit 5% de plus que l’année précédente.
  • Grâce à une gestion "au cordeau", nous maîtrisons toujours nos rebuts qui demeurent stables à 11 tonnes malgré l’accroissement considérable de produits frais périssables.

Tous ces efforts, qui n’auraient pu être réalisés sans l’engagement total de nos bénévoles, nous permettent de répondre à la demande, puisqu’à mi année nous avons fourni à nos Associations Partenaires 742 tonnes de denrées soit 7% de plus que l’an dernier à la même époque.

Nous poursuivrons ces efforts et nous pensons qu’en 2014, sur la tendance actuelle, près de 800 tonnes seront récupérées dans les grandes surfaces, et plus de 1 500 tonnes (3 millions de repas) pourront être distribués à nos Associations Partenaires.

Tout ceci ne nous empêche pas d’attendre avec impatience l’arrivée des dotations de l’Europe et de l’État et la Collecte Nationale des 28 et 29 Novembre qui nous permettront de diversifier nos produits et d’éviter les contingentements ou ruptures sur certaines lignes.