Banière accueil
Accueil > Loisirs > Bubulle > Enfin les "lignes ont bougé" !

Bubulle

Enfin les "lignes ont bougé" !

Publié le lundi 27 février 2017

Pour bien comprendre le changement survenu ,dans la manière de traiter le problème que nous représentons,il est déjà nécessaire de prendre connaissance de la "Loi Morin",déjà obtenue après des années de lutte . Vous pouvez la lire en pièce jointe.

Le véritable problème pour les "ayant droit ",et qui a permis au "comité d’indemnisation " de rejeter la très grande majorité des dossiers présentés ,se situe dans l’article 4 ,et à l’alinéa II. Celui-ci précise :Le Comité examine ,si les conditions de l’indemnisation sont réunies.Lorsqu’elles le sont,l’intéressé bénéficie d’une présomption de causalité à moins qu’au regard de la nature de la maladie et des conditions de son exposition le risque attribuable aux essais nucléaires puisse être considéré comme négligeable. Voilà ,tout est dit ,grâce à cette phrase presque tous les dossiers furent refusés. Les "victimes" furent donc obligées de passer par la voie judiciaire des "tribunaux administratifs",avec les délais importants.

Comme toute aide était la bienvenue ,nous avons été particulièrement fier ,de voir qu’à l’occasion du Carnaval 2013 ,un char "Mururoa" avait inspiré les "carnavaliers Niçois". Nous n’aurions jamais imaginé que pour le "Carnaval 2017", le sérieux handicap apporté par la rédaction de la "loi Morin",allait trouver une solution : la suppression de cet article évoquant le "risque négligeable" du aux essais nucléaires.

Nous arrivons à l’essentiel de cette page : comment les Députés de Polynésie ,se sont entendus avec leurs collègues de l’Assemblée Nationale ,pour supprimer cette notion de "risque négligeable" .En documents joints ,vous trouverez 4 pages présentant bien cette prouesse.

Et finalement ,le "Sénat" a confirmé cette modification ! Dernier Document : Sur le chemin de la reconnaissance des victimes des essais nucléaires.