Banière accueil

Cinéma Sans Frontières

DHARMA GUNS

Publié le jeudi 31 mars 2011

Vendredi 1er avril 2011, 20h30 Cinéma Mercury - 16 place Garibaldi - Nice

Film de François-Jacques Ossang

France - 2010 - 1h33


Une fille pilote un hors-bord et tracte un jeune skieur. Ils bravent l’un comme l’autre leurs limites quand un choc survient…Par la suite, Stan van der Daeken s’éveille du coma pour découvrir que des généalogistes recherchent un individu dont l’identité correspond à la sienne. Loin de s’interroger sur la réalité de cette filiation testamentaire, il souscrit à l’héritage du Professeur Starkov et s’embarque pour le pays de Las Estrellas…

Francois-Jacques Ossang exprime le message qu’il a voulu faire passer en réalisant Dharma Guns :"J’ai tenté de composer de manière abrupte la trame de Dharma Guns afin de me contraindre à une certaine distanciation dramatique – forcer les mots à se déduire de situations plus qu’à les générer, être avant tout attentif à l’élection d’un univers organique où la vérité du son et de la photographie redécouvrent les deux visions capitales du cinéma muet : cinéma du visage, et cinéma du paysage. Quand la mort « industrielle » du cinéma semble rationnellement – techniquement et économiquement programmée, j’ose espérer démontrer qu’un cinéma de poésie et d’aventure fantastique est possible - mieux : nécessaire..."

Dans la lignée de ses activités musicales et littéraires, F.J. Ossang oeuvre au cinéma hors du système. Il utilise des voies de productions détournées pour se passer des grands studios et ses films se veulent expérimentaux, aussi bien au niveau de la structure narrative que de l’image. C’est pour lui une volonté de montrer son oeuvre comme politique, le contenu de ses films ayant souvent à voir, d’ailleurs, avec des textes politiques (dans la lignée de situationnistes comme Guy Debord). 

Dharma Guns se veut une revisitation du mythe d’Orphée et d’Eurydice qui serait, d’après le réalisateur "en butte à la tyrannie du Dieu-Temps..."

"Dharma Guns décrit une sorte d’odyssée purgatoire, où l’intuition et la télépathie accélèrent le voyage dans le temps. Aucun héritage n’y a lieu – sinon la passation affective des deux amants qu’un lien mortel divise autant qu’il les allie… Voyage de l’autre coté. Ce film ressort d’un cinéma de poésie proche du conte - « le réel qui rêve du réel ». Puiser dans la grammaire d’un cinéma de la révélation – noir et blanc, à la seule aune du soleil, des brumes et de l’électricité..."
-----------------
Présentation du film et animation du débat avec le public : Josiane SCOLERI.

Merci de continuer à arriver suffisamment à l’avance pour être dans votre fauteuil à 20h 30 précises.

N’oubliez pas la règle d’or de CSF aux débats :
_ La parole est à vous !


Entrée : 7,50 € (non adhérents), 5 € (adhérents, chômeurs).

Adhésion : 20 € pour un an (365 jours) - 15 € pour les étudiants. Donne droit au tarif réduit à toutes les manifestations de CSF, ainsi qu’à toutes les séances du Mercury (hors CSF) et à l’accès (gratuit) au CinémAtelier.
_ Toutes les informations sur le fonctionnement de votre ciné-club : http://cinemasansfrontieres.free.fr
_ Contact mail CSF : cinemasansfrontieres@free.fr
_ Contact téléphonique CSF : 04 93 52 31 29 / 06 64 88 58 15
_ Contact téléphonique Mercury : 08 92 68 81 06 / 04 93 55 37 81.