Banière accueil

Amicale Nationale du 22ème BCA et des Troupes de Montagne Sidi-Brahim de Cannes, Nice, Villefranche-sur-Mer

DEVOIR DE MEMOIRE

Publié le mardi 8 février 2011

MUSEE DE LA MEMOIRE MILITAIRE DU SUD DES ALPES

A compter de 1888, de très nombreuses unités militaires, notamment des Bataillons Alpins de Chasseurs à Pied, ont tenu garnison dans les Alpes Maritimes ; le 22°BCA fut le dernier a quitter Nice en 1976, année de sa dissolution...

Dans les années trente, le département fut le plus militarisé des Alpes avec 2 grandes unités : la 29°DIA et le SFAM dont les PC sont à Nice ; elles se composaient entre autres de six BCA/12 (22°, 24°, 25°, 9°, 18°,20°) et de 3 BAF / 7 ( 74°,75° et 76°BAF), des Régiments d’Infanteire Alpine, 1 Régiment d’Artillerie de Montagne ( 94°RAM), et 1 régiment d’Artillerie à Pied...

Fin 1939, on comptait 100 000 hommes déployés sur le département !
N’oublions pas non plus la Marine, qui depuis les Grecs et les Romains, a toujours considéré la rade de Villefranche comme très importante, du moins jusqu’à la construction du port Lympia à Nice...

Que reste t’il aujourd’hui de ce passé militaire ?

Et bien, l’armée de l’air avec la BA 943 répartie sur les sites du Mont Agel et du Quartier Gardanne à Carnolès ( Roquebrune Cap Martin), lequel a abrité en son temps le 27°BCA, puis le 25°BCA et pour finir la compagnie d’instruction du 22°BCA...malheureusement les effectifs AIR se réduisent comme une peau de chagrin. En effet, 2012 verra la fermeture du Quartier Gardanne ! A cette date, hormis un petit détachement Air qui armera le Mont Agel, il ne restera plus alors que la DMD 06, le CIRFA et le CSN installés dans la caserne Filley à Nice ( 100 personnels ?).

Depuis 1997, année de la fermeture de la Salle d’Honneur du 22°BCA, notre amicale supplie les instances départementales de lui mettre à disposition un "lieu de mémoire" afin de perpétuer le souvenir de tous ces anciens...à ce jour, malheureusement sans succès aucun !

Une consolation, le 31 octobre 1985, un "embryon" de musée a vu le jour dans la citadelle de Villefranche, grâce aux efforts conjugués du Gal Semon, du Gal Bayle, de Mme Madeleine Serverat, conservateur des musées de Villefranche, et bien entendu de Mr le Maire de Villefranche...grâce en soit rendue à la municipalité, ce "musée" existe toujours aujourd’hui, pour témoigner des 60 ans de présence dans la citadelle du 24°BCA ( 1876 à 1939).

Fin 2009, suite à la dissolution de l’amicale bataillonnaire locale du 24°BCA de Mr Scrivani, l’Amicale Nationale du 22°BCA a repris le flambeau afin de perpétuer la mémoire du Bataillon de la Garde à Villefranche sur Mer, que ce soit pour le musée ou pour la commémoration annuelle des combats de la Malmaison, au cours desquels, en octobre 1917, le 24°BCA de Villefranche à perdu plus de la moitié de ses effectifs.

Mais si la mémoire du 24°BCA a de fortes chances de perdurer, il faut à tout prix faire de même pour toutes les autres unités de toutes les autres armes, voire armées ! Le patrimoine militaire de notre département est unique, car il est bien le seul en France à avoir accueilli autant d’unités militaires, et ce pendant de nombreuses années...force est de reconnaître que ces unités ont largement contribué à l’essor du Haut Pays, mais aussi que la population a payé un lourd tribut, car de très nombreux jeunes hommes ont fait le sacrifice de leur vie sous leurs fanions et drapeaux..... la création d’un "Lieu de mémoire" est bien le moins que l’on puisse faire pour leur rendre hommage et pour que perdure leur souvenir !!!