Banière accueil

Rosalinde Rancher Créativité 2000

Complexe d’infériorité et créativité

Publié le lundi 10 octobre 2011

Samedi 15 octobre 2011 à 15 heures, aura lieu à Nice la réunion mensuelle des membres et des sympathisants de l’association "Rosalinde Rancher Créativité 2000" afin de tenter de répondre à la question suivante :

"Une démarche orientée vers la créativité a-t-elle la capacité de nous faire sortir d’un complexe d’infériorité dont les symptômes peuvent aller de l’extrême soumission à la révolte primaire ?"

Comme le dit Wikipédia, "Alfred Adler en a fait son cheval de bataille dans sa psychologie individuelle, au moment de sa rupture avec Sigmund Freud". C’est, bien sûr, du complexe d’infériorité dont il est question dans cette phrase : selon Alfred Adler, il "est le principe explicatif, à la place de la libido des pulsions sexuelles chez Freud".

Quel est le rapport de ce complexe avec la créativité ?

Tout d’abord, il faut souligner que "dans ses premiers écrits, Adler a pris en exemple Napoléon Bonaparte, corse et chétif, devenu empereur dans une compensation réussie du sentiment d’infériorité". Napoléon était-il créatif ? Sans doute, mais ce n’est, peut-être, pas le meilleur exemple, en ce qui concerne notre problèmatique, que, personnellement, j’aurais proposé.

Le sentiment d’infériorité peut se définir comme une évaluation défavorable qu’un individu porte sur ses capacités par rapport à celles d’autrui au travers d’une réalité symbolique de normes, réelles ou imaginaires, intégrées, dans le contexte de sa socialisation, au cours de son développement individuel.

Face à cela, deux attitudes extrêmes existent pour résoudre le trouble qui en résulte :

1) admettre ce sentiment et chercher une protection chez quelqu’un qui agit et décide à votre place : c’est la soumission ;

ou

2) laisser entendre que la cause du déséquilibre réside chez les autres, s’en indigner et se révolter constamment de manière primaire sans chercher à réaliser un effort intérieur créatif pour modifier ce déséquilibre.

Il semble alors clair que ceux qui parviennent à se tourner vers une restructuration d’eux-même, pour s’enrichir mentalement, réussissent à entrer dans un processus créatif qui leur permet de tenir à distance leur complexe d’infériorité. Par conséquent, la réponse à la question posée qui devrait émerger au cours du débat est, avec une certaine vraissemblance : "oui !".

Quelques liens à ne pas négliger :

Pour des présentations du complexe d’infériorité :

http://www.plurielles.fr/psychologi...

ou

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sentiment_d’inf%C3%A9riorit%C3%A9

Pour une biographie de la vie d’Alfred Adler :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alfred...

Pour une réflexion autour de la créativité :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%...

Pour le bulletin Lou Rosalain :

http://www.creativite2000.com/rosal...

Pour toutes les rencontres des Rosalindes : http://associations.nice.fr/spip.ph...

Les meilleurs échanges de cette réunion feront l’objet d’un reportage dans le numéro 4 du bulletin trimestriel de l’association

"Lou Rosalain".

http://www.creativite2000.com/rosal...

La réunion se tiendra à Nice au domicile de Bernadette Mistral le

samedi 15 octobre 2011 à 15 heures.

Pour tout renseignement sur cette rencontre téléphoner au : 04 83 50 51 91.

ou envoyer un message à robertbaiedenice@yahoo.fr