Banière accueil
Accueil > Social > Solidarité > Banque Alimentaire des Alpes-Maritimes > Carrefour à la Banque Alimentaire

Banque Alimentaire des Alpes-Maritimes

Carrefour à la Banque Alimentaire

Publié le mardi 23 octobre 2012

Renforcement des liens entre la Banque Alimentaire des Alpes Maritimes et les magasins Carrefour du département à travers une visite des responsables de ces magasins dans nos locaux.

Beaucoup savent que les magasins Carrefour contribuent grandement, avec les autres grandes surfaces du département, à l’approvisionnement de la Banque Alimentaire en nous fournissant quotidiennement des produits frais (laitages, viande) ainsi que des fruits et légumes en parfait état retirés des rayons.

Ce que l’on sait moins, c’est que le Groupe Carrefour est une « Entreprise Solidaire des Banques Alimentaires » et qu’il finance certains de nos projets. Pour la Banque Alimentaire des Alpes Maritimes, ils ont dernièrement contribué à l’achat d’un véhicule ainsi qu’à l’aménagement de la chambre froide lors de notre installation à Nice.

C’est dans le cadre de ce double partenariat, qu’une délégation des responsables des magasins Carrefour d’Antibes et de Nice Lingostière est venue visiter nos locaux Jeudi 18 Octobre. Les directeurs des deux magasins étaient accompagnés de leurs responsables de la sécurité, du responsable régional de la sécurité ainsi que de treize autres membres de leurs états-majors.

Nos visiteurs ayant décidé de nous accorder tout leur temps, nous avons pu leur expliquer en détail, tout au long de la visite de l’entrepôt et des chambres froides, notre mode de fonctionnement, mais aussi nos contraintes et nos exigences. De nombreuses questions ont permis d’enrichir les échanges.

Ils ont été particulièrement impressionnés par les moyens techniques dont nous disposions, par la rigueur de notre gestion et par notre respect des produits, qui n’ont rien à envier avec ce qui se pratique dans le monde de la grande distribution. Aucun ne soupçonnait que les Banques Alimentaires travaillaient avec autant de professionnalisme.

Cette visite s’est conclue par un apéritif et un déjeuner convivial (Carrefour avait apporté les entrées, les desserts et les boissons, et la Banque Alimentaire avait préparé le plat principal sur sa cuisinette mobile).

Cette rencontre ne peut être que profitable pour nos relations dans la mesure où elle a permis à chacun de mieux connaître et de mieux comprendre l’autre, ainsi qu’à tisser des liens entre les responsables des deux entités.