Banière accueil
Accueil > Environnement > Association des victimes du nucléaire des alpes maritimes AVN (...) > Après le Sommet sur la Sécurité Nucléaire à Séoul.

Association des victimes du nucléaire des alpes maritimes AVN 06

Après le Sommet sur la Sécurité Nucléaire à Séoul.

Publié le mardi 10 avril 2012

Nous chercherions en vain dans notre Presse Nationale ,quelque information sur le déroulement de ce sommet. Heureusement ,les bonnes relations que nous entretenons ,avec les services Consulaires d’un des plus important Pays participant à cette réunion, nous a permis d’être renseignés par leur Ambassade à Paris.

Quelques points majeurs ont été évoqués par Monsieur Noursoultan Nazarbaïev le Président de la République du Kazakhstan.
- Il y a 70 ans ,à l’Université de Chicago ,a été crée le premier réacteur nucléaire.

- L’histoire des centrales nucléaires connait 60 accidents différents.Le dernier parmi eux (il y a un an),celui de la centrale de "Fukushima". Pour le "nucléaire"plusieurs principes doivent être respectés. - Premier Principe : la généralisation de l’energie nucléaire nécessite des normes de sureté juridiquement contraignantes. - Deuxième Principe : La notification complète et rapide de tous les incidents s’avère nécessaire pour développer des réponses rapides aux situations urgentes. - Troisième Principe : Egalité et confiance : Tous les états devraient jouir de droits égaux à l’accès aux technologies nucléaires,ainsi que la possibilité d’utiliser des réserves garanties de la banque internationale de l’uranium faiblement enrichi (fonctionnant sous contrôle de l’AIEA). Par ailleurs :

-Le traité START entré en vigueur , les Etats-Unis et la Russie prévoie la réduction des armes stratégiques offensives.Par ailleurs ,la nouvelle stratégie nucléaire du Président Américain Barack Obama n’envisage pas l’utilisation de l’arme nucléaire contre les etats ,qui respectent les dispositions du TNP (traité de non prolifération)

Malheureusement,l’expansion incontrôlée des états nucléaires reste une des menaces les plus graves au XXI ème siècle