Banière accueil

Banque Alimentaire des Alpes-Maritimes

Aide Alimentaire Européenne

Publié le mardi 27 septembre 2011

Un point sur l’Aide Alimentaire Européenne, et sur le soutien que nous a apporté le Député Européen Gaston Franco lors de sa visite à la Banque Alimentaire.

La presse s’est largement faite l’écho ces derniers jours de la forte réduction du Plan d’Aide Européen aux plus Démunis (PEAD).

Par ce plan, l’Union Européenne recycle les excédents du monde agricole en les distribuant, après transformation, aux associations humanitaires de ses Pays membres. Suite à un imbroglio juridique, cette aide, qui représente 1 € par citoyen Européen, va être divisée par 5 en 2012.

Ceci représente, pour la seule Banque Alimentaire des Alpes-Maritimes, 360 tonnes de nourriture de moins, soit 720 000 repas qui ne pourront pas être distribués.

Avec les autres associations bénéficiaires (Croix Rouge, Restos du Cœur et Secours Populaire), nous avons alerté nos parlementaires et les députés concernés (Agriculture et Affaires Européennes) pour qu’ils usent de tous leurs pouvoirs pour faire changer cette situation. Tous comprennent la situation et œuvrent pour faire changer d’avis leurs collègues Européens réticents, ... pour l’instant sans résultat.

C’est dans ce contexte que le Député Européen Gaston Franco est venu rendre visite à la Banque Alimentaire des Alpes-Maritimes le 22 Septembre pour nous assurer de son soutien.

Déjà signataire d’une question écrite au Conseil Européen, Gaston Franco cherchait par cette visite à trouver de nouveaux arguments pour convaincre ses collègues réticents à maintenir l’aide de l’Europe aux démunis. Très informé du dossier, il a cherché par ses questions à mieux comprendre le fonctionnement des Banques Alimentaires, la part que représente le PEAD dans notre distribution, les conséquences de sa forte réduction annoncée, ainsi que les garanties que nous pouvons donner quand à une juste distribution de ces produits aux plus nécessiteux.

En conclusion, il nous a déclaré « Nous ne pouvons accepter cette situation ; il faut que l’Europe soit solidaire ; nous devons trouver une solution juridique pour que le PEAD puisse faire l’objet d’un fond spécifique d’aide alimentaire ».

A suivre : résultat attendu lors du prochain Conseil des Ministres de l’Agriculture du 20 Octobre, … ou la réunion des Chefs de Gouvernement du mois de Décembre.