Banière accueil
Accueil > Economie > Chambre de Commerce Italienne de Nice > 29 milions d’euros prévus pour la ligne de chemin de fer Cuneo-Nice

Chambre de Commerce Italienne de Nice

29 milions d’euros prévus pour la ligne de chemin de fer Cuneo-Nice

Publié le lundi 9 décembre 2013

L’histoire de la ligne de chemin de fer Cuneo-Nice arrive à un point important : le Ministre des Infrastructures et des Transports italien, Maurizio Lupi, a annoncé un financement de 29 millions € pour la maintenance, la gestion et la modernisation de la ligne Cuneo - Nice. Le financement sera assuré par un amendement à la loi italienne dite de « stabilité » 2014.

La ligne de chemin de fer, dont la compétence est partagée entre l’Etat français et l’Etat italien, est depuis longtemps menacée de fermeture en raison de l’absence d’accord entre les deux Pays sur sa gestion et sur sa modernisation. L’accord bilatéral de 1970 imposait à l’Italie la charge financière pour le renouvellement, la maintenance et la gestion de la connexion mais, compte tenu de la situation économique actuelle et du contexte historique changé, l’Etat italien avait demandé une répartition plus correcte des frais de gestion.

Le financement, annoncé par le Ministre Lupi le 29 Novembre par une lettre publiée dans La Stampa est en accord avec les conclusions du Sommet Italie-France du 20 Novembre dernier, pendant lequel, les deux Pays ont reconnu l’importance du maintien d’une connexion active entre Nice et Cuneo compte tenu aussi de sa valeur historique, culturel, environnementale et bien sûr touristique.

La Chambre de Commerce Italienne depuis longtemps soutient l’initiative qui vise à valoriser la ligne Turin-Cuneo-Nice agissant en collaboration avec les institutions françaises et italiennes : « Notre objectif est de favoriser les échanges économiques et culturels entre l’Italie et la France, et cela ne peut pas se produire s’il n’y a pas des infrastructures efficaces entre nos deux Pays et si on continue, 70 ans après la deuxième guerre mondiale, à raisonner en terme de frontières. Nous sommes là pour unir nos Pays, pas pour les diviser !" affirme Agostino Pesce, Directeur Général de la Chambre de Commerce Italienne de Nice. "Il s’agit d’un premier résultat, après des années de bataille pour le survie d’une ligne historiques et pour la reprise de son développement touristique, culturel et commercial. Nous sommes fiers d’avoir contribué à ce premier résultat ".